Petit Blongios IlanaBlock.jpg

Exprimer votre inquiétude au ministre des Transports du Canada

Page d'aide

Petit Blongios 

Photo : Iliana Block

Note:  Afin que le message automatisé puisse fonctionner correctement, vous devez vous connecter au site web à l'aide du même navigateur que votre application de courriel par défaut. Voici un tutoriel (Windows). Sinon, nous vous invitons à copier et coller les éléments ci-dessous par vous-même !

OrioledeBaltimore MichelLord.jpg

Oriole de Baltimore 

Photo : Michel Lord

Objet

Français : Protection des terres fédérales adjacentes au Technoparc de Montréal

Anglais : Protection of Federal Lands Adjacent to the Montreal Technoparc

Version française de la lettre

Monsieur le Ministre, 

 

Je vous écris aujourd’hui pour vous rappeler le rôle clé que vous disposez dans la protection des espaces verts et milieux naturels des terres fédérales adjacentes au Technoparc de Montréal. 

 

Les espaces verts du Technoparc de Montréal et les terres fédérales qui y sont adjacentes totalisent 215 hectares. Cet espace vert est considéré comme le deuxième poumon vert de l’île de Montréal, et ce grâce à l’absence de fragmentation. Une biodiversité florissante, dont 216 espèces d'oiseaux, trouve refuge dans ces prés, milieux humides et forêts situés au nord de l’aéroport PET/YUL. Qui plus est, plusieurs espèces menacées et préoccupantes se servent de cet espace vert. Il est évident que cet endroit doit être à tout prix protégé. Perdre ce milieu au profit du développement industriel accentuerait la crise du dérèglement climatique et la perte de notre biodiversité canadienne.

 

À l’heure actuelle, votre ministère loue approximativement 150 hectares de ce milieu naturel à Aéroports de Montréal. Ce bail désuet permet à cet organisme à but non lucratif de sous-louer des lots pour le développement commercial et industriel. La biodiversité du secteur ainsi que l’intégrité de ces espaces verts sont mises en danger par cette réalité. 

Le regroupement citoyen TechnoparcOiseaux milite depuis 2016 pour la protection et la restauration des milieux naturels du Technoparc et des terres fédérales adjacentes. Ce regroupement compte plus de 4 500 membres. Au cours des dernières élections municipales, Valérie Plante, la mairesse de Montréal, a promis la protection des terrains municipaux. Le 19 avril 2021, l’administration Plante, à l’aide de la « Déclaration pour souligner l’importante contribution des golfs dans la préservation d’espace vert », a enjoint votre gouvernement à protéger le Golf de Dorval ainsi que les terres fédérales adjacentes. De plus, Alexandre Boulerice du NPD ainsi que Monique Pauzé du Bloc Québécois militent pour la protection du secteur. 

 

Les Montréalais ne veulent pas qu’un autre espace vert soit perdu. La pandémie a démontré la nécessité que la population ait accès à la nature. Cet espace vert est un joyau dans notre milieu hyperurbain et nous devons à tout prix le préserver. 

 

Monsieur Alghabra, je réclame que vous respectiez la promesse de votre gouvernement de protéger 30 % du territoire canadien. Je vous demande donc de modifier le bail d’Aéroports de Montréal afin de protéger ces espaces verts et de rencontrer dans les plus brefs délais les membres du regroupement citoyen TechnoparcOiseaux. Les futures générations profiteront plus d’un environnement sain que de la construction de nouveaux bâtiments industriels sur ce site. Votre leadership dans ce dossier permettra une avancée précieuse pour la protection de la faune et la flore canadienne.

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma considération respectueuse,

ChardonneretJaune GrahamEady.jpg

Chardonneret jaune

Photo : Graham Eady

Parulineacroupionjaune DEWC.jpg

Paruline à croupion jaune

Photo : Daniel Edgar William Champagne

Version anglaise de la lettre

Dear Minister of Transport Alghabra,

 

I am writing to remind you of your unique ability to protect the federally managed greenspaces and natural habitats adjacent to the Montreal Technoparc.

 

The greenspaces and natural habitats of the Montreal Technoparc and adjacent federal lands total 215 hectares of unfragmented greenspace. This greenspace is considered to be the last such unprotected sweeping greenspace on the island of Montreal. Rich in biodiversity, 216 species of birds have been observed on site, finding refuge in the grasslands, wetlands and forests located north of PET/YUL airport. It is clear that this natural area must be protected at all costs. To lose this natural environment to commercial development will  exacerbate the effects of climate change and contribute to ongoing  losses in Canadian biodiversity.

 

Currently, your department leases 150 hectares of this greenspace to Aéroports de Montréal. This outdated lease allows the Montreal Airport Authority to sublease lots for commercial and industrial development. The biodiversity of the sector, as well as the integrity of this natural environment, is endangered by this reality. 

 

The citizen group TechnoparcOiseaux, with over 4500 members, has been campaigning for the protection and restoration of the natural environment of the Technoparc and adjacent federal lands since 2016. During the last municipal elections, Valérie Plante, the mayor of Montreal, promised to protect the municipal sector, and the City of Montreal called upon the federal government, and in particular your ministry, to collaborate in protecting the space. In addition, the New Democratic Party, including Alexandre Boulerice, and the Bloc Québécois, specifically Monique Pauzé, are advocating for the protection of the area. 

 

Montrealers do not want another greenspace to be destroyed. The pandemic has highlighted the necessity for people to have access to nature, through urban natural settings and parks. This green space is a jewel in our crowded urban environment, and we must preserve it at all costs.

 

Mr. Alghabra, I call upon you to respect your government’s promise to protect 30% of Canadian territory. I therefore ask you to modify the lease of Aéroports de Montréal in order to protect these green spaces and to meet as soon as possible with the members of the citizen mobilization group TechnoparcOiseaux. Future generations will benefit more from a healthy environment than from the construction of new industrial buildings on this site. Your leadership on this issue will be a valuable step forward in protecting Canada's biodiversity.

 

Yours sincerely,