Problématique

Début des travaux de construction
dans le Petit Marais Hubert-Reeves
Photo: Jim Harris

Les milieux humides du Technoparc Montréal et les terres fédérales adjacentes sont constitués de trois types d’habitats contiguës que sont les marais, la forêt et les champs. Ces habitats sont actuellement non fragmentés et font partie d’un écosystème interconnecté. Cette interconnexion permet d’avoir une grande biodiversité d’oiseaux, d’animaux et de plantes adaptés à ces trois habitats en plein cœur de l’Île de Montréal.

Ces terrains sont hautement prisés des développeurs. Il y a un risque réel de voir une grande partie de cette richesse vivante disparaître.

 Ces milieux naturels représentent près de 215 hectares de territoires contigües que nous voulons protéger afin de:

-  Préserver cette grande biodiversité provenant des trois habitats interconnectés;

-  Lutter contre les îlots de chaleur engendrés par le béton des édifices et les énormes stationnements qui sont en grande partie inoccupés;

 

-  Capter les gaz à effets de serre et ainsi lutter contre les changements climatiques;

-  Permettre une certaine régulation des eaux afin de contrôler les inondations, les milieux humides agissant comme une éponge;

-  Permettre à de nombreux citoyens de pouvoir observer une grande variété d’oiseaux forestiers et de milieux humides en plein cœur de l’Île de Montréal.

Grande Biodiversité, meilleur site d'observation d'oiseaux à Montréal, protection des milieux humides et espaces verts au nord de l'aéroport International de Montréal PET/YUL. Petit marais Hubert-Reeves, Marais des Sources, marais Ipex, Marais Coeur, Parc Écologique des Sources ADM. TechnoparcOiseaux, Golf Dorval, Technoparc Mtl.